Le week-end des Plumes Indépendantes

Samedi 26 mai 2018

Salon « A Livre Ouvert », Langon (33)

Pour débuter ce beau week-end littéraire, les Plumes étaient au salon « A Livre Ouvert » à Langon. Une belle journée, égayée par de nombreuses rencontres et des échanges passionnants !

J’ai retrouvé Erika Boyer, bien entendu, mais aussi Frany Jane Cavalier, Jacqueline Laforgue, Brigitte Hue-Pillette et Hilda Alonso (qui était sur le stand de la librairie L’Antre Guillemets).

Nous avons pu nouer de nombreux contacts, j’ai discuté avec des auteurs passionnants et des lecteurs passionnés. C’était vraiment une belle journée, qui est passée bien vite. Malgré un orage virulent dans l’après-midi, mais nous étions dans une salle heureusement !

Je crois en revanche que je n’oublierai pas de sitôt la galère pour récupérer ma voiture en fin de journée. Les organisateurs avaient oublié de nous préciser que la rue serait complètement fermée à la circulation le soir ! Un moment de panique mémorable, qui m’a fait enguirlander copieusement des gendarmes (désolée pour eux, ils n’y étaient pour rien) et courir en long et en large pour trouver une issue !

 

Dimanche 27 mai 2018

Foire de Noaillan (33)

Nous avons poursuivi le lendemain, des cernes en plus, avec la Foire artisanale de Noaillan. Nous étions cette fois-ci en extérieur, dans le pré si agréable d’Antonion et nous avons eu une chance hallucinante : la météo prévoyait en effet un temps apocalyptique et nous n’avons pas eu une goutte de pluie ; mieux, il a fait chaud. Le rêve !

J’ai retrouvé avec grand plaisir Brigitte, Erika et Hilda, j’ai rencontré notre Plume Agnès de Cize, une très belle rencontre. Lily B. Francis et Sacha Stellie étaient aussi des nôtres.

Moins de visiteurs que prévu, en revanche. En dépit du temps sublime, l’annonce de la météo a dû décourager un certain nombre de flâneurs. Mais nous avons partagé de beaux moments avec les lecteurs, et quelques fous rires notamment pendant la séance photo. Bref, une belle journée !

Bilan

De mon côté, je suis satisfaite de mes ventes sur ces deux journées. Et pourtant, force est de reconnaître que je suis une piètre vendeuse. Très heureuse aussi de la curiosité que notre association a suscité et des échanges que cela a permis. Cela m’a donné envie de faire de nouveaux salons, car on y prend goût, mine de rien.

Toutefois, à l’avenir, nous ferons en sorte de ne pas cumuler deux journées de ce type. De mon côté, cela représente une fatigue intense et je ne suis pas la seule dans ce cas.

3 commentaires sur “Le week-end des Plumes Indépendantes

Laisser un commentaire