Perspectives du vide, Hilda Alonso

Genre : nouvelles

Editions : autoédition

Paru en : 2016

Nombre de pages : 142

En savoir plus : Amazon

Singulier, cruel et raffiné

 

Perspectives du vide est le premier recueil de nouvelles d’Hilda Alonso. Il contient treize courts récits de divers genres : réaliste, fantastique et science-fiction.

Pour avoir lu en d’autres occasions Hilda (notamment Disertations, écrit avec Attila Valpinson), je savais la plume belle, le style raffiné, l’imagination abondante et l’esprit singulier. Je n’ai pas été déçue par Perspectives du vide, un condensé du talent de cet auteur.

Hilda Alonso aborde les différentes perspectives du vide, le titre est magnifiquement choisi et ne saurait mieux décrire les treize nouvelles du recueil : l’ombre et son absence, la femme taillée en pierre précieuse, l’anagramme d’Amélie Nothomb tué avec élégance, l’ennui pathologique d’un psychiatre, le monde oppressant du journalisme, …

C’est notre société dans son ensemble qui est disséquée, dévoilée d’une autre manière par cette plume acérée qui ne nous épargne rien. Avec, toujours, une sorte de recul de l’auteur sur sa propre écriture, un regard ironique, espiègle même parfois, sur le monde qui l’entoure. Et surtout une plume reconnaissable entre toutes.

Sublimement féroce. Bravo.

Laisser un commentaire