Qui est le chat à la fenêtre ?

Bonjour les amis, 

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du chat en couverture du livre : qui est-il ? comment s’appelle-t-il ? quelle est son histoire ? qui se cache derrière cette frimousse mutine ?

Bien sûr, je parle ici du vrai chat, pas de celui du roman !

Première chose à savoir, contrairement au roman, le chat sur la couverture n’est pas un mâle mais une demoiselle !

Et la voici : 

N’est-ce pas qu’elle est belle comme tout ?!

Lulla (c’est son nom) a deux ans et demi. Elle est née à l’automne 2014 et a vécu ses premiers mois dans des conditions pour le moins difficiles. Abandonnée avec son frère et ses parents, livrée à elle-même, elle vivait dans la rue, se nourrissait comme elle pouvait et est devenue relativement sauvage. Dès sa naissance, elle n’a connu que le monde extérieur et n’a pas eu de contacts, ou très peu, avec les humains.

Des conditions de vie difficiles qui auraient eu raison d’elle si une dame généreuse ne l’avait pas secourue ! Elle l’a en effet recueillie et lui a cherché une famille d’adoption. Et c’est ainsi que, le hasard faisant bien les choses, je suis tombée en mai 2015 sur cette adorable boule de poils un peu farouche et taquine…

Passage au vétérinaire qui révèle une chatte en pleine santé mais trop maigre (elle faisait 2 kg !). A peine sortie de sa caisse, la voilà déjà qui veut s’enfuir !! La belle est rapide et toujours en mouvement, caractère qui se confirmera avec le temps.

Au moment de la faire stériliser, nous découvrons (trop tard) que la belle est une future maman ! Malheureusement, cette découverte se faisant pendant l’opération, il faut la faire avorter. Tristes, nous mesurons aussi la chance qu’elle a eue : livrée à elle-même et compte tenu de sa maigreur, elle n’aurait jamais tenu le coup !

Vaccinée et contrôlée, je la ramène à la maison :

Ses premiers pas dans la maison Et déjà sur mes genoux !

La demoiselle qui n’a jamais connu la vie de famille doit maintenant s’habituer à une grande maison et, surtout, à trois camarades de jeu, que voici :

Diesel et Clemenceau, recueillis en même temps quand ils étaient chatons Puck, adopté à la SPA, à l’époque très fou-fou et multipliant les bêtises !

Par la suite, elle devra aussi apprivoiser deux nouveaux arrivants :

Orphée, 18 ans, récupérée à la mort de sa première maîtresse. Une vraie teigne malheureusement décédée depuis

Gaby, 3 ans à l’époque, récupérée dans un chenil, dans des conditions de vie atroces et traumatiséeContre toute attente, Lulla s’intègre très bien. Elle occupe rapidement auprès des autres une position de princesse qui fait ce qu’elle veut, quand elle veut, comme elle veut !

Elle passe son temps à courir partout (après les chiens, notamment !) et à embêter les autres chats. Une vraie et adorable peste !

Depuis, elle poursuit ces activités, égayant la maisonnée, agaçant ses camarades chats… et jouant les stars sur la couverture d’Un chat à la fenêtre !

Quand je dis « jouant les stars », je pèse mes mots : Lulla est très difficile à photographier, elle bouge trop. Et ce jour-là, pendant un long mot, elle est restée immobile tant que je la prenais en photo, bougeant légèrement la tête de temps à autre, comme si elle posait !

Une incroyable et formidable princesse !

Voilà, vous savez tout à présent sur la figure du Chat à la fenêtre.

Quant au chat du roman que vous découvrirez bientôt, il m’a été inspiré par mon premier chat, Scotch, disparu à l’âge d’un an et à qui j’ai voulu rendre hommage :

Scotch, le premier chat roux

2 commentaires sur “Qui est le chat à la fenêtre ?

Laisser un commentaire