Poésie des jours de pluie, Patrick Moindrault

 

Genre : poésie

Editions : autoédition

Paru en : 2016

Nombre de pages : 202

En savoir plus : Amazon

 


Mon avis

 

Résumé : Voici un recueil de 80 poèmes, en rimes ou en vers libres. Ils portent en eux l’empreinte du voyage, du temps qui passe, des nuages, des images fugaces, des petits riens, de l’amour, de la liberté et des instants passés… Parce que la vie est ainsi faite : souvent rieuse et parfois moins. L’écriture est lumineuse et quelquefois sombre, comme l’éclaircie alterne avec les jours de pluie !

 

Dans Poésie des jours de pluie, Patrick Moindrault présente 80 poèmes, en « vers rimés » ou en « vers libérés ». Ceux qui comme moi ont lu ses Haïkus (qu’on retrouve pour certains à la fin du recueil) reconnaîtront la plume particulière de l’auteur. La force de sa poésie, ce sont les images qu’il parvient en un vers, en une rime, en un mot, à faire évoquer au lecteur. C’est aussi l’intelligence de ses métaphores, surprenantes parfois, son association des mots qui forment, entremêlés les uns aux autres, une poésie à l’image de l’intitulé : changeante, pluvieuse et lumineuse, douce et mélancolique.

Ma préférence va aux vers libérés qui, hors du carcan de la rime obligatoire, me semblent plus audacieux, moins portés sur la forme et plus rythmés dans l’ensemble. Etrangement, je pourrais reprocher aux poèmes rimés leur manque de musicalité parfois. Non qu’ils sonnent faux, bien au contraire, mais il arrive qu’à leur lecture, une arythmie vienne briser le rythme.

Il n’empêche qu’il s’agit là d’un bon recueil de poésie. Un mot « recueil » qui convient parfaitement à ce livre, dans lequel le poète comme le lecteur se recueille au fil des pages, observateurs du monde qui les entoure. Avec, quelquefois, des éclairs magnifiques, comme les deux derniers vers de Jeunesse :

« Et brutalement,

Il est trop tard. »

 

Mes poèmes préférés : Paris, Oxydation, Vigie, Rêverie.

A lire, et à savourer les jours de pluie. Merci Patrick Moindrault pour m’avoir envoyé et dédicacé ce bel ouvrage.

Laisser un commentaire