De la poésie au polar

Je l’avais dit sur mes réseaux : “du passé faisons table en marbre”. L’auteur que je suis a évolué, grandi, changé. De la poésie au polar, mon regard sur le monde est modifié, mon écriture aussi. Pour les lecteurs de la première heure, Passé un certain âge peut apparaître comme un changement radical dans le ton comme dans l’image. Exit couvertures sombres et propos déprimants ! Adieu poésie chantant le spleen ! Enfin, oui et non…

Car fondamentalement, les thèmes qui me préoccupent sont toujours les mêmes. Le temps qui passe, l’urgence de vivre, l’absurdité des vanités humaines… Mais j’ai choisi de traiter ces idées-là différemment, davantage dans l’humour, sur un ton plaisant.

Poésie ou polar ?

En vérité, il serait dommage de me ranger uniquement dans la catégorie “poésie”, bien que j’aie publié quatre recueils poétiques. Je n’écris pas que de la poésie, mais c’est ce que j’écris le plus vite, bien plus qu’un roman qui prend beaucoup de temps à la paresseuse que je suis !

Jusque-là, j’ai écrit deux romans introspectifs (les fameuses “parenthèses”), des nouvelles noires, quatre recueils de poésie dont un en vers libres, une nouvelle onirique pour les Plumes Indépendantes, un portrait de Dorothy Parker pour Le Zéphyr Magazine. Et maintenant, un polar.

Mais je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin, et vous découvrirez que je peux aussi écrire de l’érotisme et de l’anticipation, par exemple. Avec plus ou moins de réussite, vous en serez seuls juges !