Une journée dans ma vie d’auteur

Comment se passe le quotidien d’un auteur ? Se lève-t-il à midi, la plume à la main, prêt à remplir par dizaines des feuillets de son inspiration débordante ? L’image romantique de l’écrivain maudit un poil languide est tenace. La réalité est souvent tout autre. Aussi vais-je vous raconter une journée dans ma vie d’auteur, pour suivre l’exemple de mon confrère Yannick Giammona.

Vous allez voir, c’est mouvementé ! D’autant que je ne suis pas seulement auteur, mais aussi lectrice-correctrice et maman d’une magnifique et remuante petite fille d’un an. Les jours passent et ne se ressemblent jamais. Alors je vais vous prendre le cas d’une journée « classique » avec ma fille à la maison et sans sortie particulière. Vous êtes prêts ? Accrochez-vous…

ma vie d’auteur en 3 commandements

1- Tôt le matin tu te lèveras

Ma journée commence vers 6 heures du matin. Ma fille a faim, elle veut son biberon. Du coup les trois chats ont faim, ils veulent leurs croquettes. Forcément, les deux chiens (qui ont entendu miauler les chats) ont faim et veulent leur gamelle. Si tout se passe bien, une fois la maisonnée repue, chacun se rendort une heure ou deux… sauf moi ! C’est l’heure de mon premier café et de mes instants bénis de tranquillité. Mais que faire de tout ce temps que la grâce m’a accordé ? Oh, et si je travaillais ! Donc, deuxième étape de ce début de journée, je pars bosser dans ma bibliothèque, avec mon café, mon ordi et ma cigarette électronique (j’ai arrêté de fumer depuis presque deux mois).

2- Polyvalente toujours tu seras

Il faut savoir que mes activités varient beaucoup. Bien sûr, il y a l’écriture si j’ai suffisamment de temps devant moi. Actuellement, j’ai plusieurs projets littéraires en tête, dont la suite de Passé un certain âge, et peu de moments pour les concrétiser. Chaque chose en son temps ! Ma tête va souvent plus vite que ma plume.

Il y a aussi toute la communication à gérer. D’abord, la gestion de mes sites, avec la rédaction, la recherche de mots-clés pertinents, le référencement SEO… J’en ai tout de même 4 à gérer : celui-ci, mon blog, mon site de correctrice et ma boutique. Ensuite, les réseaux sociaux, sur lesquels je suis encore loin d’être aussi régulière que je voudrais l’être. Et rituel quotidien, un petit tour sur mes chiffres de vente et mes campagnes publicitaires.

On l’oublie souvent, mais être auteur c’est aussi gérer la compta et l’administratif. Ce n’est pas une tâche quotidienne, mais épisodiquement elle prend beaucoup de temps. Récemment, j’ai changé de logiciel de comptabilité, j’ai dû exporter toute ma compta sur cinq ans, ça m’a pris une semaine. Comme j’aime les chiffres (oui je sais, c’est bizarre), je ne m’en plains pas.

Ah et sinon, comme je suis aussi lectrice-correctrice, j’ai des contrats à honorer : lecture, correction, réécriture, mise en page sont mon quotidien depuis des années.

3- travailler en interrompu tu apprendras

Depuis que je suis maman, j’ai appris à travailler d’une manière étrange, en grappillant en permanence des minutes de boulot. Sans solution de garde pour ma fille jusque-là, je travaille tout en m’occupant d’elle. Heureusement, son père prend aussi le relais, sa grand-mère la garde à présent un jour par semaine et je viens de décrocher une journée hebdomadaire à la crèche, victoire !

Une journée dans ma vie d’auteur

vie d'auteur

Top chrono !

Pour résumer ma journée : 6h je me lève, je nourris tous les affamés de la maison. Premier café, je travaille jusqu’à 8h environ. Ma fille se réveille, complètement cette fois et je m’occupe d’elle (et de mon deuxième café). Puis son père prend le relais et je travaille à nouveau avec mon troisième café jusqu’à 10h30-11h, dans un calme très relatif.

C’est l’heure pour ma fille de déjeuner. C’est-à-dire de me barbouiller de purée de patate douce, tout en éparpillant du jambon blanc autour d’elle et en soufflant dans sa cuillère pour en mettre partout. Je passe sur l’activité récurrente du change, qui consiste à courir après elle pour lui mettre sa couche. Sans parler des jeux, des câlins, des « arrête de tordre la queue de ce pauvre chat, regarde sa tête ! » et autres merveilleux instants de la vie d’une maman échevelée qui n’a toujours pas pris sa douche.

Et ça continue !

Bref, vient l’heure de mettre le monstre mon adorable fille à la sieste et de reprendre le travail avec un gin tonic (il faut bien ça), tout en ayant dans la tête des chansons à la noix comme « jamais on n’a vu, jamais on ne verra, la famille tortue… » Ensuite, je mange un morceau avec mon cher et tendre, tout en chuchotant pour ne pas réveiller notre fille. Qui se réveille quand même et se retrouve à grignoter du jambon avec nous. Je m’occupe d’elle puis retourne travailler une petite demi-heure avant son goûter. La fin d’après-midi se déroule comme le reste de ma journée, à grappiller un quart d’heure par ci, une demi-heure par là pour travailler.

Fin de journée, ouf ! Ou pas. Puisqu’il me reste encore le bain, le repas, les jeux calmes, et hop au lit ! Et moi ? Eh bien je retourne travailler. Avant le mien de repas, et après, et jusqu’à 22h ou 23h. Ou davantage si je suis plongée dans une bêta-lecture !

C’est tous les jours comme ça ?

Voui, voui. Sauf qu’il y a des jours où je sors quand même. Avec ma fille pour nous promener, toute seule pour souffler… A présent, j’ai aussi un jour par semaine (bientôt deux) pour travailler non stop. Ces jours-là, je travaille de 10h à 18h non stop, et ne prends le temps que pour me doucher et grignoter le midi.

CONCLUSIOn de ma vie d’auteur

Vous l’aurez compris, ma vie d’auteur est aussi et surtout une vie de maman. Je me consacre à ma fille et à mon travail, au détriment de tout le reste. Un quotidien pas toujours simple à gérer et qui prend beaucoup d’énergie. Mais j’ai la chance de m’occuper de ce que j’aime le plus au monde après tout.

2 commentaires sur “Une journée dans ma vie d’auteur

  1. Super intéressant de voir qu’on fait le même métier mais qu’on n’a ABSOLUMENT PAS les mêmes journées !
    Bon, c’est principalement dû au fait que tu es une jeune maman avec un jeune enfant, et que pour l’instant je n’ai que mon chien à m’occuper ^^
    Mais je vois quand même des différences, notamment sur l’administratif et le côté marketing, et puis tu as aussi ton activité de correction 🙂
    En tout cas, c’était super intéressant de se plonger dans ta journée de maman-auteur.

    1. Eh oui, on fait le même métier et pourtant le quotidien est radicalement différent ! C’est aussi la richesse de ce métier si particulier 🙂
      C’est pour cela que j’ai trouvé ton idée d’article vraiment intéressante, car elle permet de confronter nos vies quotidiennes. Un même métier pour une grande diversité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *