Les secrets, Amélie Antoine

 

Genre : littérature contemporaine

Editions : Michel Lafon

Paru en : mars 2018

En savoir plus : Michel Lafon

De l’effet à la cause

 

Résumé : 

Vous l’aimez plus que tout au monde.

Vous lui faites aveuglément confiance.

Vous ne rêvez que d’une chose : fonder une famille ensemble.

Mais rien ne se passe comme prévu.

 Jusqu’où iriez-vous pour éviter de tout perdre ?

 

 

Exceptionnellement, cette chronique est publiée un jeudi (et non un vendredi comme c’est le cas habituellement). Et pour cause, car sort aujourd’hui même le dernier-né d’Amélie Antoine, Les secrets. Tout d’abord, je remercie Amélie Antoine et les éditions Michel Lafon pour leur confiance. Lorsque Amélie m’a proposé de lire « Les secrets » avant sa sortie officielle, j’en ai été particulièrement touchée.

Tous les romans d’Amélie Antoine sont excellents, qu’on se le dise. Celui-ci est au-delà. Il est de ceux qui accompagnent longtemps, qui restent dans un coin de notre esprit, bien après la lecture. Il est de ceux qui font mal quand on les lit, qui brisent tant cela respire la réalité, tant l’histoire peut faire écho au vécu.

Le manque d’un enfant, c’est un sujet qui touche de nombreuses personnes et qui fait l’objet de trop peu de romans. Un sujet qui me parle, et qui parlera à beaucoup. Mathilde tente depuis si longtemps d’être enceinte que ce désir a tourné à l’obsession. Elle ne pense qu’à ça, tout le temps. « Elle en crève ». Amélie Antoine dessine un personnage complexe et multiple, trop bonne conteuse, transformant la réalité au point de se perdre dans ses mensonges. Mythomanie ? Besoin de plier la réalité, douloureuse, à ses rêves ? De prendre le contrôle sur la vie ? Elle se déguise, joue avec le feu, multi-face, insaisissable.

D’où vient ce besoin d’être une autre qu’elle-même ? Pourquoi ce besoin impérieux, absolu, destructeur d’avoir un enfant ? Pour le comprendre, l’auteur propose une histoire à rebours, de l’effet à la cause, dans une mise en scène cinématographique qui n’est pas sans rappeler celle utilisée dans le film de Gaspard Noé, « Irréversible ». Jusqu’à revenir à la situation initiale, celle qui a tout fait basculer.

En parallèle, il y a Yascha, chauffeur de taxi père d’une petite fille qu’il n’a pas demandé à connaître. Elodie, la mère de cette petite fille. Adrien, malheureux époux de Mathilde. Olivia, meilleure amie de Mathilde. Et tant d’autres. Quel que soit le personnage, l’enfant est au centre de ses préoccupations. Désir d’enfant ou au contraire enfant non désiré. La maternité/paternité est un sujet qui concerne tout le monde. Amélie Antoine explore les différentes possibilités d’aborder ce grand chamboulement.

Un roman dont le lecteur ne sortira pas indemne et dans lequel les personnages semblent prédestinés à s’enfoncer toujours plus profondément, irréversiblement. Et pourtant… Y aurait-il une lueur au bout de ce long tunnel ? A vous de le découvrir…

1 commentaire sur “Les secrets, Amélie Antoine

Laisser un commentaire